. .

 | 
 

 Dfinition de l' Islam

         
Admin
Admin


: 639
: 27/03/2008

: Dfinition de l' Islam    24, 2008 8:27 pm

Dfinition de l' Islam
Le mot islam signifie soumission un Dieu unique, indpendamment du rite. Pour les Musulmans, Abraham, Mose ou Jsus sont musulmans, car ils sont soumis la volont divine.
Le mot islam avec une minuscule dsigne la religion qui est apparue au VIIe sicle et dont le prophte fondateur est Mahomet.
Le mot Islam avec une majuscule dsigne l'ensemble des peuples musulmans, la civilisation islamique dans son ensemble.
Le mot musulman dsigne ce qui est relatif la religion : les personnes professant l'islam et ce qui est relatif ses lois et rites.
Le mot islamique renvoie l'islam en tant que religion et en tant que civilisation.
L'islamisme est une doctrine politique qui vise l'expansion de l'islam6.
Situation de l'islam contemporain
Carte des pays dont la communaut musulmane reprsente plus de 10 % de la population. En vert, les pays majorit sunnite et en brun, ceux majorit chiite
L'islam comporte, selon les sources entre 0,9 et 1,4 1,8 milliard de croyants7, soit entre 14 % et 21 % de la population mondiale en 2007. La diffusion de l'islam hors du monde arabe s'explique en partie par la croissance des flux migratoires partir des pays de religion et de culture musulmane, ainsi que par des actions de proslytisme rsultants en des conversions.
L'islam est la seule religion dont le nom figure dans la dsignation officielle de plusieurs États indpendants, sous la forme de Rpublique islamique... . Toutefois, ces États ne sont pas les seuls o l'imbrication du civil et du religieux est conforme ce que veut la charia.
Croyances
Dfinition
Le prophte a dfini la croyance (ou la foi) par une parole qui signifie : La foi (Iman) est que tu croies en Dieu, en Ses anges, en Ses livres, en Ses messagers et en le jour dernier et que tu croies la prdestination du bien ou du mal
Allah
Le fondement doctrinal de tous les musulmans est que cet univers et ce qu'il contient a un Crateur qui est Allah et qu'il a des attributs de perfection dignes de Lui. Allah a des attributs indnombrables, mais les thologiens en citent frquemment treize qui sont souvent rpts dans le Coran, savoir.
Et Allah est exempt de toute imperfection telle que la fatigue, le changement ou le besoin.
Les Noms divins
Selon un hadith, il est mentionn que Allah a 99 noms parfaits (Al-Asma'ou l-Lahou l-Housna) mais les Textes en citent galement d'autres que ceux-l comme par exemple Al-'Ahad (l'Indivisible) ou Ar-Rabb (le Seigneur) qui sont mentionns dans le Qour'an mais pas dans le hadith prcit. Il a t dit que Allah possde un nom inconnu des gens du commun, nomm "Al-Ismou l-A^dham", par lequel Allah exauce celui qui L'invoque.
Les Anges
Les musulmans croient en l'existence des Anges, que Allah a cr de lumire. Dans leur vritable aspect, ils sont des tres fins (non palpables) dots de deux ou plusieurs ailes. Cependant, sans jamais prendre lapparence dune femme, ils apparaissent certains pieux, gnralement sous les traits d'un jeune et bel homme, dpourvu d'organes gnitaux.
Les Anges excutent en toute obissance les ordres d'Allah, sans jamais Lui dsobir. En outre, ils sont diffrents des autres cratures qui prouvent le besoin de boire, de manger, de dormir, de se marier, etc.
Les Livres
Selon les Textes musulmans, les Livres rvls sont au nombre de 104, dont les plus connus sont :
Le Coran (Qourn) rvl au Prophte Mahomet
La Torah (At-Tawrt) rvle Mose
L'Évangile (Al-Injl) rvl Jsus (Issah pour les musulmans), fils de Marie (Maryam).
Les Psaumes (Az-Zabor) rvls David.
Cest depuis le Tableau Prserv, que sur ordre de Dieu, l'Ange Jibrl (Gabriel) fait descendre les Livres rvls sur les Prophtes concerns dans la langue de leur peuple. Selon les musulmans, le Coran est le dernier des livres rvls, car Mahomet est pour eux le dernier prophte.
De tous ces livres rvls, seul le Coran subsiste intgralement sans aucune entorse du fait qu'il n'y aura plus de rvlation Prophtique aprs Mahomet.
Le Coran
Le Coran (arabe : al qurān, lecture) est le livre le plus sacr des musulmans. C'est le premier livre avoir t crit en langue arabe, qu'il a contribu fixer[rf. ncessaire]. Il regroupe les paroles divines qui, selon la croyance musulmane, ont t transmises au prophte Mahomet. Cette transmission de l'archange Gabriel Mahomet a eu lieu de manire fragmentaire par voie auditive durant une priode de vingt-trois ans. Aprs des dbats houleux, le calife al-Mamum Bagdad, vers 820 proclame le Coran, manifestation de la parole d'Allah, par dogme, incr, ternel et inimitable. Le dbat se prolongera jusqu'au IXe sicle. Ibn Hanbal, aux prises avec une vritable inquisition musulmane, ayant assign le rle des autres crits - Haddith, Sunna dclare finalement le Coran incr de la premire la dernire page. Il ne peut donc pas avoir t crit, prcd, ni prolong. Son origine n'est pas humaine. Sa critique est une critique d'Allah. La seule tude du texte se rsume l'apprendre par cur, et le mettre en pratique. Il est au cur de la pratique religieuse de chaque croyant. Pour les musulmans, le Coran est un livre Saint qui n'a pas subi d'altration aprs sa rvlation, car Dieu a promis que ce livre durerait jusqu' la fin des temps.
Les Prophtes
Les musulmans considrent que lenvoi des Prophtes est une Clmence et une Grce d'Allah pour Ses cratures, car la raison elle seule ne permet pas de connatre tout ce qui sauve dans l'Au-del. Leur fonction principale est donc de montrer aux gens le chemin, la voie (la charia) qui mne au bonheur ternel. Et pour prouver leur vracit, Allah les a appuys par des faits hors du commun, savoir les miracles qui constituent des dfis implacables que personne ne peut contrecarrer ni imiter.
Tous les Prophtes d'Allah ont fait valoir un bon comportement et une conduite exemplaire. Il est alors impossible de leur attribuer le mensonge, la malhonntet ou la stupidit. De mme, ils sont ncessairement immuniss contre la mcrance, les grands pchs et les petits pchs refltant une bassesse de caractre, ceci avant et aprs la mission Prophtique. Le premier est Adam et le dernier est Mahomet.
Selon l'islam tous les prophtes sont musulmans et ont tous appel les gens entrer dans la religion de l'islam. En effet, la signification de l'islam est croire en un Dieu unique sans rien lui associer et de croire au message du Prophte envoy pour son poque.
Les Textes expliquent que Adam a inaugur la fonction Prophtique, tandis que cest par Mahomet, le dernier, quelle a t clture. Leur nombre est trs grand, citons quelques uns : Abraham (Ibrhm), David (Dwod), Isaac (Ishq), Ismal (Ism'l), Jacob (Ya'qob), Jean-Baptiste (Yahy), Jethro (Chou'ayb), Job (Ayyob), Jonas (Yonous), Joseph (Yoouf), Loth (Lot), Mose (Mo), No (Noh), Salomon (Soulaymn), Zacharie (Zakariyy), Jsus (Issah).
Relation de l'islam aux autres religions
L'islam reconnat tous les pres fondateurs du judasme (Mose, David, Salomon) comme des prophtes, sans pour autant s'y limiter, et tablit d'une manire gnrale les prophtes comme moyens pour Dieu de rappeler les hommes vers la foi en Lui et un comportement de droiture.

Îs (Jsus de Nazareth) est un prophte, dont le retour est attendu la fin des temps. Il y a une controverse parmi les musulmans quant lexistence de l'Antchrist. Ce dernier nest pas mentionn dans le Coran, mais certains hadiths parlent de lui et du fait que Jsus le combattra et dtruira les croix la fin des temps.
L'attitude de l'islam par rapport ces deux religions du Livre antrieures consiste la fois les respecter, leur reconnatre une certaine vrit, et les considrer comme ayant t corrompues au fil du temps par les passions des hommes (manipulations servant des besoins politiques, injustice, excs, etc.) (sourate 17, 30...). Mahomet, considr comme le dernier prophte par cette religion, tant appel rtablir le message dans sa vrit primordiale, c'est--dire telle que dfinie par Ibrahim.
L'apostasie de l'islam vers une autre religion, quelle qu'elle soit, est fortement prohibe dans le Coran et dans la pratique religieuse.
Histoire
L'islam est apparu en Arabie au VIIe sicle sous l'impulsion du prophte Mahomet. Un sicle aprs sa mort, un empire islamique s'est tendu de l'ocan Atlantique dans l'ouest vers l'Asie centrale dans l'est. Celui ci n'est pas rest unifi longtemps ; le nouveau rgime a rapidement fini en guerre civile (voir Fitna) et plus tard affecte par une deuxime Fitna. Ensuite, il y eut des dynasties rivales rclamant le califat, ou la conduite du monde musulman, et beaucoup dempires islamiques furent gouverns par un calife incapable d'unifier le monde islamique.
En dpit de ce morcellement de l'Islam en tant que communaut politique, les empires des califes d'Abbassides, lempire moghol et les Seldjoukides taient parmi les plus grands et les plus puissants au monde. Les Arabes produisirent bon nombre de centres islamiques, de scientifiques, dastronomes, de mathmaticiens, mdecins et d'illustres philosophes pendant l'ge d'or de l'islam (voir Sciences et techniques islamiques ). La technologie s'panouit ; un investissement soutenu dans les infrastructures, telles que des systmes d'irrigation et des canaux; et surtout, l'importance de lire le Coran produisuirent un niveau relativement lev de l'instruction parmi la population.
Plus tard, aux XVIIIe sicle et XIXe sicle, plusieurs rgions islamiques tombrent sous les puissances impriales europennes. Aprs la premire guerre mondiale, les restes de l'Empire ottoman furent partags sous forme de protectorats europens.
Bien qu'affecte par diverses idologies, telles que le communisme, pendant une bonne partie du XXe sicle, l'identit islamique et la prpondrance de l'Islam sur des questions politiques augmenta au cours de la fin du XXe sicle et le dbut du XXIe sicle. La croissance rapide, les intrts occidentaux dans des rgions islamiques, les conflits internationaux et la globalisation influencrent l'importance de l'Islam dans le moulage du monde du XXIe sicle.
Syncrtismes ou autres mouvements
Pour complter la prsentation de la religion musulmane, on ne peut luder les pratiques populaires de l'islam. Souvent issues de syncrtismes avec les religions prislamiques, elles sont encore trs prsentes dans les socits rurales traditionnelles, qui mlangent animisme, culte des anctres, et religion rvle, s'exprimant essentiellement, en ce qui concerne l'islam, travers des confrries musulmanes .
Ces mouvements ou confrries s'apparentent grossirement aux ordres religieux chrtiens non clotrs. Certains sont condamnes par l'islam qui les trouve anti-orthodoxes et rinstauratrices des vestiges archaques de croyances supersticieuses.
Les marabouts
Le mot marabout vient de l'arabe murbit, qui dsigne un homme vivant dans un ribt, un couvent fortifi. Ces religieux trs mystiques jouent la fois les rles de prdicateur, de sorcier, d'ducateur et de chef politique. Ils sont investis de pouvoirs surnaturels ; leur pratique du Coran, dans des civilisations o l'criture a t apporte par l'islam, les dote en effet d'un pouvoir sacr. Ils ont trouv un terrain de prdilection en Afrique o, ds le XVIe sicle, les souverains convertis rclament des marabouts aux autorits arabes.
Vivant des dons de croyants, les marabouts forms l'cole coranique enseignent l'islam classique, non sans lui ajouter des pratiques populaires et supersticieuses, voir magiques, rejoignant parfois des croyances animistes traditionnelles de l'Afrique.
La rputation de leurs pouvoirs miraculeux les apparente alors plus des sorciers qu' des imams. Le culte des saints qui caractrise dsormais le maraboutisme a largi le sens du mot marabout , qui a fini par dsigner le saint vivant ou mort, le monument qui abrite sa tombe, les successeurs du saint, etc.
Ils sont considrs non-musulmans par l'islam orthodoxe.
    
    http://paix.firstgoo.com
 
Dfinition de l' Islam
          
1 1

:
 ::  -