. .

 | 
 

 Cinma marocain

         
Admin
Admin


: 639
: 27/03/2008

: Cinma marocain    21, 2008 9:25 pm

Cinma marocain
Si le Maroc n'a pas encore son Francis Ford Coppola, son Woody Allen, Quentin Tarantino ou John Woo, des jeunes ralisateurs au talent infini sont en train de rvolutionner notre cinma. Parmi eux des trs connus comme Nabil Ayouch ou Narjiss Nejjar, mais surtout des futurs trs grands comme Faouzi Bensadi, Noureddine Lakhmari, Leila Triki, Lala Marrakchi et tant d'autres.


Cinphile, inconditionnelle d'un certain cinma amricain, il m'aura durant trs longtemps t pnible de regarder un film marocain du dbut la fin. Une question de culture cinmatographique probablement, mais aussi d'esthtique. Je trouvais nos films mal fichus, toujours incertains et dans un constant go between entre le cinma d'auteur et le cinma de rien...

Puis par pur hasard j'ai fais de superbes rencontres avec des courts mtrages d'abord. Tous raliss par des jeunes, enfin pour une partie, des ralisateurs de ma gnration. Curieusement quelques rares exceptions prs, tous ont tudi ou tudient le cinma en France, en Belgique, en Norvge ou encore aux Etats-Unis. Ils sont marocains, mais leurs films sont universels.

Ces nouveaux cinastes marocains nous racontent des histoires. De vraies histoires. Leurs films n'ont techniquement rien envier aux films europens ou amricains et il y a du sens. Le verbiage et la petite littrature ont fait place des films plus aboutis, plus cinmtographiques.

Si j'ai dcid de parler cinma aujourd'hui, c'est parce que l'un de ces jeunes cinastes, Lala Marrakchi en l'occurence, vient d'tre trane dans la boue par d'autres cinastes pendant le Festival du cinma qui se tient tanger du 2 au 9 dcembre. La raison: son film, Marock. Un premier long mtrage qui raconte une facette d'un Maroc qui existe, que beaucoup d'entre nous connaissent, celui de la jeunesse privilgie de ce pays.


Des jeunes partags entre leurs dsirs et leur culture. Entre modernit et tradition. En plus clair une schizophrnie qui vaut en ralit pour toutes les classes sociales du pays. Sans doute plus pour les enfants d'une lite dculture. Il s'agit bien de dculturation et non pas d'acculturation.

Ce qui a le plus choqu dans ce film? C'est assurment l'histoire d'amour entre l'hrone du film et un jeune juif marocain. Bien sr , les dtracteurs du film de Laila Marrakchi ne le disent pas clairement, mais le fond du problme est l. Tout passe, sauf "a". Le plus scandaleux dans toute cette histoire c'est que les critiques du film ont estim qu'il n'avait pas sa place dans un festival de films marocains, mais international!

Quelle "insulte"!! La jeune cinaste franco-marocaine qui n'a pas t beaucoup dfendue jusqu' maintenant, va sans doute faire une trs belle carrire et son "Marock" aura un beau succs en salle. Ici et ailleurs. C'est en tous les cas tout le mal qu'on peut lui souhaiter.

je profite de l'occasion de vivement vous conseiller cet excellent film mais aussi tous ceux de cette nouvelle gnration de cinastes qui sont un honneur pour ce pays.

Juste un dernier mot pour ceux qui le peuvent: prenez le temps de vous dplacer dans les salles sombres du Royaume. C'est essentiel pour la survie d'un cinma national qui est vraiment en train de rebondir...
    
    http://paix.firstgoo.com
 
Cinma marocain
          
1 1
 
-
» des recettes marocain faciles

:
 ::  -